Perth, 1ère partie

Nos premiers jours à Perth ont été largement consacrés à la phase 1 de la vente d’Obi. Un futur article vous racontera d’ailleurs en détail les nombreux rebondissements de cette vente.

Nous sommes arrivés dans la capitale du Western Australia à la nuit tombée alors pour dormir, nous avons fait simple et avons opté pour un petit parking dans le jardin botanique. Ce n’était pas l’idéal mais la vue sur la ville éclairée était splendide. Le lendemain matin, nous avons entièrement vidé le van et l’avons nettoyé de fond en comble pour sa première visite prévue l’après-midi. Bizarrement, il semblerait que ça n’ait pas plu à tout le monde que nous étalions toutes nos affaires sur les 2 places de parking voisines, nous avons eu la visite d’un ranger et de 2 policiers… Mais dès que nous leur avons expliqué que nous rangions la voiture pour la vendre, ils se sont montrés très compréhensifs. Toujours aussi sympa ces australiens !

Les nuits suivantes, suite aux bons conseils trouvés sur internet, nous nous sommes installés sur un parking tranquille de Cottesloe, une banlieue de Perth située en bord de mer. Toilettes et douches (très froides) à proximité, prises électriques pour recharger l’ordinateur… le grand luxe ! En 4 nuits passées sur place, nous faisions presque partie du quartier : nous saluions les joueurs du golf voisin, échangions quelques mots avec les dames faisant leur footing du matin accompagnées de leurs chiens… mais un matin, le jour où nous avions décidé de reprendre la route pour aller découvrir le sud de Perth, alors que nous prenions notre petit-déjeuner dans le van, un soi-disant ranger est venu déposer une feuille sur notre pare-brise. Nous sommes alors sortis de la voiture pour lui demander de quoi il s’agissait et il s’est instantanément énerver, rugissant que nous n’avions pas le droit de dormir ici, que nous risquions une sévère amende… ! Il s’est présenté en tant que ranger mais ne nous a jamais présenté sa carte et étant donné le document accroché au pare-brise qui semblait n’avoir rien d’officiel, nous avons eu des gros doutes sur son véritable statut. Quoiqu’il en soit, nous avions prévu de partir ce jour même alors cela n’avait pas une grande importance.

Une habitante du quartier a assisté à cette scène et une fois le pseudo ranger parti, elle nous a donné une adresse 3 km plus loin où nous devrions être tranquilles. Voilà un bon plan qui nous servira certainement à notre retour à Perth. Thank you Madam !

 

PS : Certaines photos ont été récupérées sur internet car Franck a tendance à manquer sérieusement d’inspiration quand il s’agit de « vraies » villes. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.

 

Ou dormir en van à Perth ou aux environs ?

One thought on “Perth, 1ère partie

  1. Pingback: Camping sauvage en Australie |  Walk Around The World

Leave a Reply

%d bloggers like this: