Oodnadatta Track

Après un hamburger d’anniversaire à Leigh Creek, nous avons fait escale à Copley pour découvrir une mine d’extraction de charbon ainsi que les différents véhicules utilisés. On se sent vraiment tout petit à côté d’une roue de camion… Nous avons ensuite repris la route en direction de Maree, point de départ de l’Oodnadatta track.

L’un des problèmes dans l’outback est l’essence : plus l’on est dans une région reculée plus l’essence est chère (quand il y en a), enfin ça c’est la règle de base mais elle n’est pas toujours vraie… Prenons l’exemple du « petit » bout de parcours dont je vous parle. Arrivés à Leigh Creek, le prix au litre est de 1,76$ (pour info le prix moyen en ville est à 1, 40$), nous demandons alors conseil à la gérante du pub pour savoir où nous pouvons trouver moins cher. Elle nous propose de tenter à Lyndhurst car il s’agit d’un carrefour entre plusieurs routes importantes et l’essence y est a priori moins chère. Résultat : 1,86$. Aïe ! Nous décidons alors de patienter jusqu’à Maree, LA grande ville du coin. Qui dit grande ville dit plus de choix donc meilleure affaire et effectivement nous trouvons notre essence à… 1,95$ ! Nous n’avons pas eu d’autre choix que d’en prendre. Oups !

Maree est le point de départ de l’Oodnadatta track, célèbre route en gravier de l’outback qui traverse des décors désertiques, longeant l’ancien chemin de fer du Ghan, et ponctuée de quelques arrêts qui valent le détour…

Le premier arrêt se fait à Alberrie Creek, au Mutonia Scupture Park où un artiste a exposé toutes ses sculptures faites à base de ferraille de récupération (jante, embrayage, vélo…). Le concept est totalement délirant mais certaines œuvres sont vraiment incroyables.

Ensuite, nous sommes allés à un point de vue sur le lac Eyre, splendide lac de sel dont nous reparlerons dans un prochain post…

Pour terminer cette première journée sur l’Oodnadatta track, nous souhaitions nous arrêter au camping des Cowards Springs (des sources d’eau naturelles), qui nous avait été conseillé par nos amis de Gammon Ranges mais arrivés sur place, nous trouvons un malheureux petit bassin de 3m² où plusieurs personnes sont déjà installées. Nous décidons alors de continuer à avancer un peu et trouvons un petit coin sympathique où faire du camping sauvage, face à 2 monts magnifiques.

Le 2e jour de route, nous nous sommes arrêtés aux Strangways Springs, des petites « collines » avec de l’eau en leurs centres mais pour la plupart asséchées. 3 courts treks étaient proposés pour découvrir les raisons géologiques de ces formations ou décrire les différentes végétations qui s’y développent. Ces marches en plein désert étaient vraiment intéressantes et nous ont également permis d’avoir une vue à 360° sur… rien (et ça c’est beau !).

Nous avons ensuite continué la route jusqu’à William Creek (12 habitants) avant d’aller découvrir de près le lac Eyre.

Leave a Reply

%d bloggers like this: