L’arrivée en Islande

Le jour J est arrivé, nous partons pour l’Islande ! 3h30 de vol, c’est une bagatelle mais, pour assurer les 35 jours de camping (sauvage ?) qui nous attendent, nous partons avec plus de 40 kg de bagages répartis sur 3 sacs en soute et 2 sacs en cabine !

40 kg de bagages

 

En ce qui concerne la compagnie low cost Transavia, rien à redire, les hôtesses sont souriantes, le commandant de bord, particulièrement locace, assure un vol sans encombre. Bien que court, le vol est assez magique, nous avons l’impression de remonter le temps. Nous partons de France à 22h30, c’est la nuit noire. Durant le vol, nous voyons le soleil se coucher. À l’arrivée à l’aéroport de Keflavík, il fait encore un peu jour, il est minuit. La suite est tout aussi simple. Je retire quelques couronnes islandaises (ISK) pendant que Franck attend les bagages puis, nous achetons 2 billets pour le Flybus qui, en 45 minutes, nous mène au terminal de bus de Reykjavík où une navette nous attend pour nous déposer juste devant l’hôtel que nous avons réservé pour la première nuit.

La nuit est tombée et le vent est glacial. Il n’y a pas de doute, nous sommes bien en Islande et les blousons de sport d’hiver vous nous servir…

À l’arrivée au Metropolitan Hotel, une enveloppe m’attend avec la clef de la chambre. L’hôtel est sans prétention mais pour cette courte nuit, il fait parfaitement l’affaire.

Leave a Reply

%d bloggers like this: