Kosciosko National Park

Afin de changer un peu d’air et de prendre un peu d’altitude, nous voilà partis dans la région montagneuse la plus haute d’Australie, Kosciosko National Park. Nous avons choisi de nous rendre dans la ville de Thredbo,  la seule station ouverte pendant l’été ! En perspective, l’ascension du mont Kosciosko à 2200m !

A vrai dire, n’étant pas de vrais montagnards, nous avons choisi la solution de facilité en ne faisant que 13 km de marche afin de nous y rendre. En effet, nous avons au départ de Thredbo, pris un télésiège (ou chaise volante pour Sandra, experte en ski !) qui nous a amené déjà à 1927m … Mais c’est déjà pas mal pour notre premier trek en montagne !

Le temps était plutôt très venteux et un peu frisquet avec 5° en matinée (pour ceux qui pensaient qu’on partait en Australie pour n’avoir que de la chaleur pendant que d’autres se gelaient en France … Ce n’était pas vraiment le cas ce jour-là !), du coup on est parti avec les blousons, les gants, le bonnet, le polaire … C’était plutôt justifié ! Sauf qu’en début d’après-midi lorsque le vent s’est arrêté, quelle chaleur … tout le monde en tee-shirt !

L’ascension n’était pas vraiment difficile, le chemin, parfaitement balisé, traversait un décor sans vie où toute végétation semblait s’être résignée à émettre le moindre souffle. Seuls d’énormes pierres tombées d’on ne sait où constituaient le paysage.

Pour l’anecdote, lorsque nos collégiens français jouent au badminton dans les gymnases, les collégiens australiens gravissent des montagnes ! En effet, une fois de plus, nous avons croisé plusieurs groupes de jeunes partis trekker pour la journée. Décidément, ces australiens ne s’essoufflent jamais !

Le lendemain, on s’est lancé dans un nouveau trek de 10 Km, le Dead Horse Gap, beaucoup plus fourni en végétation que celui de la veille à la recherche des fameux chevaux sauvages, les « brummies ». A part des crottins plus ou moins frais, nous n’avons jamais réussi à retrouver leur trace ! Mais finalement, en repartant de kosciosko, nous en avons trouvé sur la route !

Nous avons ensuite passé la nuit au Little River Gorge, des gorges de 500m de profondeur ! Rassurez-vous on ne s’est pas installés juste au bord du précipice sinon, attention à la sortie du lit… C’est également à cet endroit que nous avons découvert pour la première fois les araignées « lumineuses » : Dans le noir on ne les voit pas (logique) mais lorsqu’on les éclaire avec une lampe torche, un petit point sur leurs dos s’illumine et il y en a partout !

2 thoughts on “Kosciosko National Park

Leave a Reply

%d bloggers like this: