Gregory National Park et Keep River National Park

Après avoir fait une escale logistique (courses, essence) à Katherine, nous avons pris la route en direction de l’Australie Occidentale (Western Australia) mais quelques centaines de kilomètres nous en séparant, il nous restait encore la possibilité de découvrir quelques petits parcs nationaux du Territoire du Nord. Tout d’abord, le Gregory National Park où nous avons fait une courte marche culturelle menant à un point de vue sur la Victoria River. Tout au long de la marche, nous avons découvert la géologie et la météorologie sous un nouvel angle, celui des mythes aborigènes. Eh bien, je peux vous dire qu’à côté, la mythologie grecque manque sérieusement d’imagination… Il semblerait que les montagnes aient été créées par un serpent, la pluie et les orages seraient provoqués par le Lighting Man (cf article Kakadu) et en dansant tous ensemble, ils arrêteraient les inondations…

Plus nous nous approchions de la frontière, plus nous voyions des baobabs, et le plus célèbre d’entre eux (car oui, un baobab peut être célèbre) est le Gregory’s Tree, gravé du nom de l’un des premiers explorateurs européens avec ses dates d’expédition. La mode étant lancée, chaque baobab que nous avons croisé par la suite était gravé par le premier inconnu de passage à la recherche d’une pathétique notoriété.

Nous avons également découvert le Keep River National Park avec ses formations en grès similaires à celles de Bungle Bungle que nous découvrirons par la suite. Nous étions totalement seuls dans le parc et avons beaucoup apprécié la marche. Le détour en valait vraiment la peine.

30 km plus loin, nous passions la frontière de l’Australie Occidentale : 1h30 de moins, un concombre et 2 pommes à la poubelle… A nous le plus grand état de l’Australie !

 

 

Leave a Reply

%d bloggers like this: