Flinders Ranges, Gammon Ranges et Arkaroola

Notre première destination dans l’outback était les Flinders Ranges. Pour y accéder, nous avons pris quelques « gravel roads » (routes en graviers) qui nous ont offert tout au long des kilomètres de splendides paysages mais par contre, nous avons fait un massacre de sauterelles… Elles se sont jetées par centaines sur l’avant de la voiture, ce n’était pas beau à voir… Sur conseil du Lonely Planet, nous avons fait un petit détour par Magnetic Hill, une sorte de colline aimant ayant la capacité de déplacer une voiture, moteur éteint, frein à main desserré… Nous avons fait le test et…. Obi a bougé ! Mais pour être honnêtes, nous nous attendions  à ce qu’il se déplace en marche avant et pas en marche arrière. Du coup nous n’avons jamais vraiment su si le pouvoir de la colline avait fonctionné ou si c’était simplement la gravité qui avait agi.

Ensuite, nous nous sommes arrêtés à Hawker pour se renseigner sur l’état des différentes routes et faire une petite pause déjeuner et là, un comité d’accueil nous attendait : les mouches ! Pas les quelques mouches que l’on peut avoir dans les campagnes françaises en été mais des centaines de mouches qui ne s’arrêtent qu’à la nuit tombée et qui semblent être nées pour vous pourrir la vie. Nez, bouche, yeux… rien ne les arrête ! Nous avons donc dû sortir nos cagoules filet (on ne se moque pas !)

Arrivés au Flinders Ranges, nous sommes allés nous renseigner auprès des Rangers sur les différents treks et les scenic roads existants et nous avons suivi leurs conseils à la lettre. Une splendide route 4X4 nous a fait traverser la Brachina Gorge, nous propulsant jusqu’à 500 millions d’années en arrière. Nous avons rendu service à un australien qui nous a demandé de l’avancer jusqu’à sa voiture (nous étions bien contents que quelqu’un nous prenne en stop aux Grampians) et en avons profité pour discuter avec lui de la jeunesse australienne et surtout de leur rapport au sport. Il maitrisait plutôt bien le sujet car il était principal. En ce qui concerne les treks, nous avons commencé par une petite mise en jambes avec le Mount Ohlssen Bagge en fin de journée car je rappelle que dans l’outback les températures peuvent être assez hautes en journée et assez basses durant la nuit. Le lendemain, nous nous sommes levés aux aurores pour attaquer les 21,5 km du St Mary Peak Hike. Malgré la chaleur et les mouches, le panorama que nous a offert ce trek était absolument incroyable !

Avant de quitter les Flinders Ranges, nous avons fait un court arrêt au Sacred Canyon pour découvrir des peintures rupestres. Ensuite nous avons pris la direction du Gammon Ranges National Park pour cette fois remonter 800 millions d’années en arrière (ce qui fait une vraie différence sur le plan géologique). En chemin, nous avons fait escale à la Chambers Gorge où nous pensions être seuls au monde étant donné la difficulté de la route et le fait d’être relativement loin de toute civilisation… Mais c’était sans tenir compte du fait que c’était les vacances de Pâques. Et que fait une famille australienne pendant les vacances ? Elle part en 4X4 au milieu de nulle part ! Nous nous sommes donc retrouvés à 4 voitures en ce lieu improbable.

Au Gammon Ranges, nous avons commencé la journée par une petite marche qui nous a, entre autre, fait passer par les portes de l’enfer (bon ok c’est juste une paroi rocheuse rouge), nous avons également vu un wallabie à queue tigrée qui paraît-il est très rare. En parlant de rareté, j’ai oublié de précisé que les paysages de l’ouback, qui est donc une région désertique, sont très verts, fait rarissime dus aux anormales précipitations en début d’année.

Nous avons pris connaissance de notre chance grâce à un groupe d’australiens installés au même camping que nous. Nous avons pas mal discuté avec eux, ils nous ont conseillé certains endroits à visiter, certaines routes à prendre et nous ont généreusement offert d’excellentes saucisses pour déjeuner.

For Robert and friends :

The measurement of radioactivity (international unit) is the Becquerel. We were right. Our reward was your excellent sausages!

Thank you for all your advices.

Take care.

En quittant le Gammon Ranges National Park, nous avons pris une route 4X4 mais vraiment 4X4 au départ d’Arkaroola. Nous avons eu de vrais doutes sur certains passages mais au final Obi a tout passé sans broncher ! Compte tenu de la difficulté, nous avons mis un peu plus de temps que prévu et avons donc dormi sur le bord de la route pour reprendre tranquillement le lendemain matin.

4 thoughts on “Flinders Ranges, Gammon Ranges et Arkaroola

  1. LSK

    Ah mais c’est chan mé vos paysages ! je ne savais pas qu’il y’avait des dromadaires en Australie.
    Vous ne croisez pas d’aborigènes, vous ne chassez pas le Kangourou au boomerang, vous ne nagez pas avec les crocodiles ? Va falloir s’activer un peu !

    1. Sandra

      Pour ce qui est des aborigènes, ceux qu’on a vu sont des sdf alcooliques… les kangourous sont très bien vivants et les crocodiles c’est pour bientôt…

  2. eric et Karen

    coooll les flinders range!!! alors?? il passe partout ce 4×4!!!!
    vous vous approchez des Coward Springs, sur la oodnadata, a ne pas manquer!!!
    bonne route :-))

    1. Sandra

      Effectivement, le 4X4 passe partout, c’est cool ! Le blog n’est pas tout à fait à jour du coup on est déjà passé pas Coward Springs. D’autres personnes nous l’avaient également conseillé mais finalement on a été un peu déçu, c’est tout petit ! On a préféré profiter des sources à Dalhousie, beaucoup plus grand et beaucoup moins touristique. J’ai vu sur votre blog que votre périple venait de prendre fin. C’était bien ? Quels sont vos prochain projets ?

Leave a Reply

%d bloggers like this: