Cayo Jutías

Pour le deuxième jour passé dans la région de Viñales, nous sommes allés à Cayo Jutías, à une soixantaine de kilomètres de la ville. L’excursion n’était initialement pas prévue mais plusieurs cubains nous l’ayant présentée comme une plage sauvage et authentique, nous ont convaincus d’y faire un tour.

Sur la route, nous avons fait escale à la cuevo de Santo Tomas. Il s’agit du deuxième réseau souterrain le plus important au monde, près de 42km de grotte, mais seulement 1km est ouvert au public. Étant très matinaux, nous sommes arrivés à 8h30 à la grotte (le lonely planet indiquant cette heure comme heure d’ouverture) mais la fille chargée de vendre les tickets nous a indiqué que la première visite guidée n’avait lieu qu’à 9h30. J’ai bien écrit “visite guidée” car nous ne sommes pas encore assez fous pour visiter des grottes par nous-mêmes. Alors pour passer le temps, nous nous sommes promenés dans les alentours et, par hasard, nous sommes tombés sur un panneau indiquant une petite marche alors nous y sommes allés… Il fallait monter, beaucoup, puis entrer dans une grotte, ressortir sur une passerelle, de nouveau entrer dans la grotte et quand nous n’avons plus pu avancer, nous avons rebroussé chemin afin d’arriver à temps pour la visite guidée. Une fois en bas, nous avons de nouveau regardé le panneau indiquant la marche et là, nous avons compris que nous venions de faire la visite guidée, sans guide. Nous avons bien pensé la refaire, accompagnés, mais après avoir discuté avec le guide (un ado habitant une maison du coin), nous en avons conclu qu’il n’y avait pas grand chose de plus à voir. Et 16 CUC économisés !!

À Cayo Jutías, nous avions théoriquement la possibilité de faire une sortie snorkeling pour découvrir les fonds marins, louer un pédalo ou un kayak ou simplement profiter de la plage et de la mer. Finalement, le snorkeling s’est avéré impossible car les fonds marins étaient trop troubles, la location de bateau interdite car la mer était trop agitée alors nous avons simplement profité de la mer et marché jusqu’au bout de la péninsule pour en découvrir les coins les plus reculés.

Compte-tenu des conditions peu favorables, il nous a été difficile de partager l’engouement des cubains pour ce lieu mais Cayo Jutías reste une excursion agréable pour une journée et plus accessible que Cayo Levisa qui nécessite de prendre un bateau.

Nous avons fini la journée par délicieuses langoustes préparées par nos hôtes.

 

Leave a Reply

%d bloggers like this: