Broome

Nous l’attendions tel le messie : Broome, notre première ville de la côte ouest, nos retrouvailles avec la mer, la plage et le repos. Après ces milliers de kilomètres sur des pistes poussiéreuses, l’idée de retrouver l’ambiance balnéaire nous réjouissait. Et nous en avons bien profité ! Nous y avons passé 4 jours à alterner entre promenade dans le centre-ville et baignade dans l’océan indien. Serait-ce cela que l’on appelle les vacances ?

Il y aurait pu y avoir un hic commun à toutes les villes d’une certaine envergure : où dormir… Mais une fois de plus internet et ses forums nous ont été d’un grand secours et nous avons passé 4 excellentes nuits au port.

Rassurez-vous, nous n’avons pas pour autant délaissé notre apprentissage de la géologie du pays. Outre le rouge du pindan (la terre de couleur rouille), il y avait des empreintes de dinosaures vieilles de 120 millions d’années à Gantheaume Point ! Malheureusement, elles n’étaient visibles qu’à marée très basse et les 2 fois où nous y sommes allés, elles étaient sous l’eau. Tant pis !

Pour changer un peu, nous avons visité des cimetières (spéciale dédicace à Sonia). A Broome, il y a un cimetière japonais, un cimetière chinois, un cimetière musulmans et un cimetière « normal » situés les uns à côté des autres. Pour les japonais, il s’agit essentiellement de tombes de plongeurs de perles. En effet, centre perlier établi dans les années 1880 par les Japonais, Broome a rapidement attiré des commerçants chinois et des plongeurs malais, ces derniers effectuaient le travail le plus dangereux aux côté des aborigènes. Au départ, les chasseurs de perles plongeaient en apnée et beaucoup étaient victimes des requins ou d’accidents de décompression. L’activité perlière de Broome connut son apogée au début du XXe siècle ; sa flotte de 400 lougres fournissait alors 80% de la nacre mondiale. Aujourd’hui la culture des huîtres perlières a remplacé la plongée en mer et un petit nombre d’entreprises familiales continuent avec succès à alimenter le monde en exquises perles de Broome.

Le « must to do » à Broome est le coucher de soleil à dos de chameau à Cable Beach. Ne me demandez pas comment des chameaux sont arrivés ici… Nous avons osé passer à côté de cette activité mais nous n’avons tout de même pas loupé le coucher de soleil lors duquel la mer vire au bleu fluo. C’était vraiment splendide ! Une carte postale vivante : des dizaines de chameaux marchant sur le sable blanc à la lueur des derniers rayons de soleil devant une mer turquoise. Ça c’est le bon côté de la photo, mais lorsque l’on se retourne, des dizaines de gros 4X4 sont aussi là durant ce fameux coucher de soleil… Voilà ce qui casse le mythe mais chut… il ne faudrait pas briser le leurre.

 

(Référence à l’une des photos : HSBC vous suit partout…)

 

 

Ou dormir en van à Broome ?

3 thoughts on “Broome

  1. LSK

    Sandra, Merci !

    Merci de me donner l’occasion de ne pas perdre mon cota de “Vannage” que j’améliore quotidiennement depuis ta naissance. Car même a des milliers de kilomètres, tu sais me donner de belles occasions comme celle ci.

    Donc si je comprends bien, quand on est Chinois, Japonnais ou Musulmans on est pas normal… uhm uhm Eric Zemmour sors de ce corps ! Tu es sous l’influence des rednecks de l’outback, tu devrais rentrer (d’autant plus que la LICRA voudrait te dire deux mots).

    Visiblement, vous vous demandez qu’est ce que c’est “les vacances”. Toujours prêt a servir mon prochain, je me fais une joie de vous transmettre cette définition qui provient de Wikipedia. Les vacances (au pluriel, du latin vacare, « être sans ») sont une période de temps (de quelques jours, semaines, voire mois) pendant laquelle une personne cesse son activité habituelle (professionnelle, scolaire…) pour se reposer et parfois partir en voyage d’agrément.

    Damned… ça fait 5 mois que vous êtes en vacances et personne ne vous a prévenu… c’est intolérable !

    Donc la vrais question n’est pas “qu’est ce que c’est les vacances ?” mais “comment pourrais t’on appeler les vacances dans les vacances ?” et là, j’avoue, je n’ai pas d’idée. C’est comme faire une sieste pendant son sommeil.

    Ouais je sais, je suis relou mais c’est pour te donner envie de rentrer et me botter le [ CENSORED ]

    1. Sandra

      Je te confirme, tu es relou mais ça, c’est dans tes gènes alors on fait avec…
      Alors je te l’accorde, le terme “normal” (volontairement mis entre guillemets) était peut-être un peu maladroit mais le souci c’est que je ne sais pas vraiment quel type de population hébergeait ce cimetière. En fait je crois que c’était “tout le reste” mais ce n’est pas beaucoup mieux comme expression.
      Pour ce qui est de la définition de vacances, merci pour cet éclaircissement mais dans ces cas-là, un voyage est-il forcément des vacances ? Quelle est la différence entre voyage et vacances ?
      En tout cas, garde la forme, tes commentaires nous font bien marrer…

  2. eric et karen

    Ahhh non, le voyage n’est pas forcement des vacances.
    Pour l’avoir vecu, le voyage peut etre un travail… mais là, on est seul juge de se dire en vacance ou non!!

Leave a Reply

%d bloggers like this: