Bayamo

La petite ville de Bayamo a pour principal intérêt d’être à proximité de la Sierra Maestra où plusieurs marches sont possibles dont l’ascension du Pico Turquino.

Ce qui nous a frappé dans cette ville, c’est son étonnante quiétude. Peut-être est-ce dû au fait que nous y sommes arrivés un dimanche mais contrairement aux autres villes cubaines, aucun vrombissement incessant de voitures, aucun klaxon ne perturbait la tranquillité de la cité. Seul un bar/restaurant situé sur la place centrale faisait profiter l’ensemble des habitants de sa musique d’ambiance.

Armando ne nous ayant pas fourni des adresses dans toutes les villes de Cuba, pour Bayamo nous avons suivi les conseils du Lonely Planet et avons ainsi pu profiter d’une casa dont un étage entier nous était dédié.

Une fois installés nous sommes allés discuter avec le voisin (qui n’est autre que le cousin ou l’oncle de notre hôtesse) qui avait déjà effectué 7 fois l’ascension du Pico Turquino, afin d’en savoir plus sur les treks envisageables dans la région. Suite à ses conseils, nous avons décidé de partir très tôt le lendemain matin pour profiter au maximum de la Sierra Maestra, région montagneuse célèbre pour avoir servi de refuge et de lieu de commandement à Fidel Castro lors de la Revolución.

Leave a Reply

%d bloggers like this: